Intervention dans le débat en séance plénière sur les relations entre les USA et l’Union européenne

Monsieur le Président, mes chers collègues, il y a encore bien peu de temps, sous la précédente mandature, les deux mots de «défense européenne» constituaient des tabous. Il y a encore très peu de temps, les mots d’«autonomie stratégique» étaient tout simplement inconnus de cette assemblée. Aujourd’hui, nous adoptons un rapport dans lequel il est dit que «l’Union européenne doit poursuivre une autonomie stratégique dans le domaine de la défense et des relations économiques» et que «l’Alliance atlantique doit devenir une alliance entre partenaires égaux».

Alors, mesurons le chemin parcouru. Rendons-nous compte du fait qu’il y a une véritable rupture épistémologique dans l’histoire de l’Union européenne et que nous sommes en train de la vivre. Après le discours de la présidente de la Commission, ce rapport signe l’ouverture de l’an I de la défense européenne, d’une nécessité absolue et qui est la première étape de l’affirmation d’un acteur européen sur la scène internationale.

Voir la vidéo

Print Friendly, PDF & Email