Intervention en session plénière dans le débat sur les sanctions chinoises

Vous vous y êtes engagé M. Xi Jinping.

Dans ce projet d’accord sur les investissements, vous dites vouloir ratifier les conventions de l’OIT.

Alors faites-le, M. le Président.

N’attendez pas un mois, pas une semaine, pas un jour pour passer à l’acte car nous, la représentation de l’Union européenne, nous ne passerons à aucun vote avant que n’ayez tenu vos engagements.

Et puis un second point, M. le Président.

Vous avez pris des sanctions contre plusieurs de nos collègues et une sous-commission entière de notre Parlement, celle des Droits de l’Homme que j’ai l’honneur de vice-présider.

Vous n’avez pas sanctionné là des délits, mais la dénonciation de violation des droits de l’homme.

Nous ne l’acceptons pas M. le Président car c’est inacceptable.

Nous vous le disons donc clairement, solennellement, définitivement : nous ne nous prononcerons pas sur ce projet d’accord tant que ces sanctions n’auront pas été levées.

Vous connaissez maintenant nos conditions.

Elles sont doubles et si vous souhaitez que nos relations reprennent un cours normal, la balle est dans votre camp.

Print Friendly, PDF & Email

English Deutsch