Intervention dans le débat sur l’Intensification de la répression en Russie, y compris le cas d’Alexeï Navalny

Monsieur le Président, mes chers collègues, je voudrais vous citer quelques phrases d’un texte* qui a été publié il y a deux jours maintenant, je crois, par l’agence RIA Novosti, c’est-à-dire l’organe le plus officiel du Kremlin. On y lit: «La dénazification est un ensemble de mesures à l’égard de la masse nazie de la population ukrainienne. Il faut procéder à un nettoyage total. En plus des hauts gradés, une partie importante des masses populaires qui sont des nazis passifs, des collaborateurs du nazisme, sont également coupables. La durée de la dénazification ne peut en aucun cas être inférieure à une génération. L’“Ukro-nazisme” – vous comprenez? L’“Ukraine nazie” –  n’est pas moins une menace pour la paix et la Russie que le nazisme allemand ne l’était avec Hitler», etc., etc. Le Kremlin de M. Poutine, c’est ça. C’est ce que vous venez d’entendre, c’est-à-dire des citations du Mein Kampf de ce régime. Car je n’exagère pas, ce texte est le Mein Kampf du régime de M. Poutine.

Alors, que devons-nous faire face à cela? Eh bien, ne jamais oublier que la Russie, ce n’est pas cela. Ne jamais oublier de tendre la main à la Russie pour lui dire: «Nous ne vous voulons aucun mal. Nous voulons au contraire construire un continent de paix et de stabilité avec vous».

Le texte paru sur Ria Novesti

https://www.leshumanites.org/post/le-mein-kampf-de-poutine-d%C3%A9nazification-de-l-ukraine-l-effrayante-tribune-de-t-sergue%C3%AFtsev

Print Friendly, PDF & Email