Il comptait entrer à Kiev en trois jours et où en est-il ? Deux ans plus tard, Vladimir Poutine ne tient que 17,5% du territoire ukrainien et ne contrôle ni la Mer Noire ni la Crimée. Cela s’appelle une défaite mais comment aider les Ukrainiens à la transformer en victoire ?

Et bien il revient à nos 27 dirigeants, il le faut, de dire à nos nations que nous sommes en guerre, non pas à la veille de marcher sur Moscou mais en guerre pour la liberté de nos peuples et la stabilité de notre continent et que cette guerre exige de lourds sacrifices, une Défense commune et une volonté de vaincre que nous ne parviendrons pas à mobiliser sans que nos électeurs ne sachent qui est avec qui. Alors dites-le enfin, vous, les extrêmes droites, dans quel camp êtes-vous … vraiment : Poutine ou la liberté ?

A ces seules conditions l’Ukraine l’emportera car ce pouvoir de voleurs et d’incapables n’a rien d’une invincible force.

Print Friendly, PDF & Email

Deutsch Polski