Catégorie : Regards

Les deux piliers du continent

Il n’y a pas qu’à la Bourse qu’il faille acheter à la baisse. Il faut aussi le faire en politique et, pour l’Union européenne, c’est donc le moment d’ouvrir de nouvelles perspectives à la Russie alors que ses difficultés se multiplient et que se réduisent les marges de manœuvre de son président.

Lire la suite

Le paysage après la bataille

Autour de nous, tout sera différent. Pour nous autres Européens, tout va changer sur la scène internationale car à Pékin, Washington et Moscou rien n’est déjà plus pareil tant la pandémie modifie la donne ou précipite des évolutions anciennes.

Lire la suite

Mais m… à la fin !

Mais à la fin des fins, quand le verra-t-on ? Quand cessera-t-on d’ânonner que l’Union se délite et se meurt alors même qu’elle est peut-être en train d’entamer une nouvelle et décisive étape de son Histoire ?

Lire la suite

Le triangle de feu

C’était vrai avant. Il fallait être aveugle pour ne pas le voir mais qui pourrait nier aujourd’hui que les trois grandes puissances dominant ce début de siècle soient l’Union européenne, les Etats-Unis et la Chine ?

Lire la suite

Mutualiser l’avenir, pas le passé

Je suppose que je ne devrais pas. Il faudrait bien plutôt me féliciter de ce qui a été fait que déplorer qu’il reste tant à faire, montrer la lumière au bout du tunnel et non pas jouer les Cassandre, mais il n’y a pas pire crime en politique que le mensonge, fût-ce par omission.

Lire la suite

Avant-propos

Chers lectrices et lecteurs,

soyez les bienvenus sur ce site. 

Il n’est pas simplement celui du député européen que je suis devenu avec tant d'appréhension.  Il n’est pas non plus celui du journaliste que je suis depuis un demi-siècle.

Folle ambition, j’ai voulu rendre compte de mon travail d'élu à Bruxelles et Strasbourg, continuer à suivre bien sûr l'évolution du monde et tenter de décrire et décrypter les enjeux, les arcanes et les coulisses des institutions européennes. 

Ce site, je l’ai voulu multilingue pour dépasser les frontières qui parfois nous séparent encore.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron et j'espère bien sûr votre indulgence.

Bien à vous, 

Bernard Guetta

Me contacter

Carte d’identité

/*Custom CSS*/